E-commerce: Amazon innove en Angleterre 

Avec la survenue de la maladie à coronavirus, la manière de faire du commerce a complètement changé. Cependant, dans le même temps, il y a eu de nouveaux mécanismes qui se sont installés. Découvrons une de ces innovations.

Un nouveau concept

Les géants de la vente en ligne ont réussi à tirer leur épingle du jeu en se positionnant notamment au niveau du domaine d’intervention des commerces traditionnels. Amazon a flairé le coup et a mis en place une stratégie. Le géant de la vente en ligne a ainsi ouvert de grandes enseignes au niveau des États-Unis pour permettre aux clients de venir faire leurs achats sans se présenter au niveau de la caisse.

Oui, Amazon offre donc la possibilité aux clients de gagner en temps et en rapidité en offrant la possibilité de réaliser tous les achats sans perdre des minutes précieuses au niveau de la caisse. Ce concept a conquis le cœur de nombreux clients aux États-Unis et Amazon a procédé à la mise en place de plusieurs de ces structures aux quatre coins de l’Amérique.

À la conquête de l’Europe

Après avoir fait ses preuves au pays de l’oncle Sam, la plateforme en ligne d’E-commerce s’est lancée à la conquête du marché européen avec ces magasins physiques d’un nouveau type. Amazon a choisi Londres, la capitale de l’Angleterre, pour lancer sa nouvelle chaîne de magasins et il faut dire que les premiers clients se montrent déjà satisfaits. Vous vous demandez sans doute comment un magasin arrive à fonctionner sans caisse ? Eh bien, il faut tout d’abord télécharger l’application sur son téléphone et ensuite renseigner un QR code. Une fois le code QR renseigné, vous pouvez faire vos courses. Le QR code que vous avez téléchargé se charge du reste et le système enregistre les factures avec vos différents achats et le tout est prélevé sur votre compte panier.

Lancés il y a quelques jours en Angleterre, ces nouveaux types de magasins vont rencontrer du succès vu le contexte actuel. Mais qu’en sera-t-il lorsqu’il y aura un retour à la normale avec les commerces traditionnels.