Un notaire public peut-il certifier des documents en langue étrangère ?

La France est un pays composé de différentes nationalités. Ceci permet donc à un notaire de certifier des papiers en langue étrangère. Comment faire dans ce cas ? Voici quelques éléments de réponse.

Les pratiques à recommander

Le but d’un notaire est de témoigner et de reconnaitre la signature avec la personne qui signe les papiers. Leur rôle ne consiste pas à valider le contenu de ses documents en langue étrangère. En effet, si vous désirez faire authentifier des documents en langue étrangère, faites recours à un notaire. Cependant, ce dernier doit être en mesure de lire et de comprendre la langue utilisée dans le document. Pour vous ressourcer, cliquer ici maintenant

Par ailleurs, sachez qu’il n’est pas autorisé de faire appel à un traducteur, car le message peut être perdu dans la traduction. De plus, le document doit être signé avec des caractères et un alphabet que le notaire peut comprendre. Ici, l’objectif est de s’assurer que le nom qui se trouve sur le papier soit le même que celui qui est communiqué au notaire. En cas de doute, il est préférable de faire appel à une étude d’avocats.

Les gestes à observer lors de l’authentification des papiers en langue étrangère

 Si un notaire ne peut pas vous envoyer chez un autre qui connait la langue, notez qu’il peut signer le document. Si tel est le cas, vous allez remarquer que le notaire va d’abord vérifier si le document est complet. 

Ensuite, il doit être en mesure d’identifier le type de document qui est présenté pour l’authentification. Ceci le conduira à faire une entrée appropriée dans son journal. Toutefois, si le notaire n’est pas capable de reconnaitre ces papiers, il fera une entrée pour un document en langue étrangère.